19 Oct

Elections fédérales 2015 – Dimanche gris, malgré quelques éclaircies

C’est l’image d’une Suisse un peu désorientée, inquiète et peureuse, d’une Suisse tentée par le repli, d’une Suisse du « non » qui s’est dessinée hier au fur et à mesure que tombaient les résultats annonçant, dans tout le pays, la progression de la populiste UDC. Le PS devra prendre la juste mesure des craintes qui se sont exprimées hier pour leur apporter une réponse crédible et convaincante, tout en restant fidèle aux idéaux d’ouverture et de justice sociale qui seuls permettront de bâtir sur des bases durables la Suisse de demain.

Le Jura bernois aura son représentant sous la coupole durant la prochaine législature, un représentant qui toutefois n’incarnera pas les valeurs socialistes. On veut croire qu’il saura cependant se souvenir que le Jura bernois, région exportatrice, a besoin d’une Suisse largement ouverte sur le monde. On espère également qu’il saura défendre un service public souvent mis à mal par son parti, service public dont dépend largement la qualité des prestations assurées aux habitants du Jura bernois dans des domaines tels que la santé, les transports, la formation ou la poste.

La liste francophone présentée par le PS obtient, avec plus de 20% des suffrages (auxquels il convient d’ajouter 6% obtenus par les autres listes socialistes), un score très honorable dans le Jura bernois, ainsi qu’en ville de Bienne (10%) et dans quelques communes de la partie alémanique. Le député de Malleray Roberto Bernasconi termine nettement en tête, contrairement aux prévisions de certains piètres stratèges. Cela ne suffit cependant à permettre la conquête d’un siège, objectif avoué du PS. Seule une analyse plus fouillée des résultats permettra de définir la stratégie à adopter en 2019.

En ce qui concerne la course au Conseil des Etats, le PS constate pour s’en réjouir que Hans Stöckli termine nettement en tête dans le Jura bernois avec 47% des suffrages. Il invite d’ores et déjà les citoyennes et citoyens à se mobiliser en masse pour, le 15 novembre prochain, assurer la réélection de cette voix forte et entendue à la Chambre des cantons.

Force est de constater que, s’ils ne sont pas satisfaisants, les résultats de ce 18 octobre font  cependant du PSJB la principale, sinon la seule force susceptible d’endiguer dans notre région la dérive droitière observée hier.

Le PS Jura bernois remercie toutes les électrices et électeurs qui lui ont accordé leur confiance et continuera à œuvrer sans relâche pour construire un Jura bernois fort dans une Suisse progressiste.