10 Fév

Votations cantonales du 28 février 2016 – Des primes toujours plus élevées ?

L’assurance-maladie représente une part toujours plus importante du budget des familles et des personnes de condition modeste. C’est même, sans conteste, le poste qui a le plus fortement augmenté au cours des dernières années. Or, le financement de la santé est en Suisse foncièrement antisocial, puisqu’il ne tient aucunement compte des revenus des ménages. C’est pour cela que la Confédération et les cantons accordent certains subsides aux familles et aux classes moyennes pour réduire quelque peu une facture qui, pour beaucoup, est bien trop lourde.

Or, c’est justement dans ce domaine que la majorité UDC / PLR du Grand Conseil a voté des économies drastiques. Après avoir accordé des cadeaux fiscaux aux plus nantis, cette majorité tente de combler les trous qu’elle a creusés en réduisant presque à néant les aides fournies par le canton en matière de financement d’assurance-maladie.

C’est pour empêcher ce véritable scandale que le Parti socialiste, les syndicats et les autres formations de gauche ont lancé un référendum. PLR et UDC remettent en cause les bases même de la justice sociale. Avec votre aide, nous nous y opposerons !

Votez deux fois NON à la modification de la  la loi portant introduction des lois fédérales sur l’assurance-maladie, sur l’assurance-accidents et sur l’assurance militaire (LiLAMAM) et, à la question subsidiaire, préférez le projet alternatif. La santé à un prix supportable pour toutes et tous, est-ce vraiment trop demander ?

Le PS vous recommande par contre d’accepter le crédit relatif à la construction d’un bâtiment pour la médecine légale et la recherche clinique.