08 Nov

Sortir du nucléaire : le plus tôt sera le mieux !

ouisortienucleaireL’énergie nucléaire n’a et ne doit pas avoir d’avenir dans notre pays. D’abord, parce que, comme l’a tragiquement rappelé le terrible accident de Fukushima, cette technologie présente des risques que les exploitants des centrales s’efforcent en vain de minimiser. Ensuite, parce que le problème des déchets radioactifs est loin d’être réglé dans notre pays et que, fort logiquement, personne ne souhaite l’établissement d’un tel dépôt non loin de chez lui.

Mais surtout, l’énergie nucléaire est extrêmement coûteuse. La poursuite de l’exploitation de Gösgen et de Leibstadt exigerait au cours des années à venir des investissements de plus d’un milliard de francs. Le démantèlement des centrales devenues trop vieilles aura lui aussi un coût exorbitant pour lequel les exploitants n’ont constitué que des provisions bien insuffisantes.

Il est donc urgent de se tourner vers les ressources renouvelables. La Suisse dispose à cet égard d’un potentiel riche et diversifié : eau, soleil, vent, biomasse, bois. Favoriser ces technologies durables, c’est aussi favoriser la création d’emplois – le secteur nucléaire n’en offre quant à lui que fort peu. De grands progrès restent également à faire en matière d’économies et d’efficience énergétiques.

Dans ce contexte, le Parti socialiste ne peut que condamner avec fermeté le chantage aux dédommagements exercé par le géant nucléaire Axpo, dont les actionnaires sont pourtant les cantons du Nord-Est de a Suisse et dont le conseil d’administration est composé de représentants (essentiellement UDC) des gouvernements de ces cantons, lesquels devraient avoir à cœur de défendre l’intérêt général.

Le Parti socialiste invite donc citoyennes et citoyens à soutenir massivement l’initiative en faveur de la sortie programmée du nucléaire. Dans l’intérêt bien compris de notre population et des générations futures