18 Juin

Entre tristesse et confiance

Vote communaliste de Moutier

Le Parti socialiste du Jura bernois prend acte avec regrets et tristesse du résultat du vote intervenu ce jour quant à l’appartenance cantonale de Moutier et partage l’amertume de la très forte minorité qui doit s’incliner ce soir. Il adresse en particulier un message de vive sympathie aux membres et sympathisants de sa section de Moutier qui, dans un contexte difficile et tendu, se sont efforcés de défendre dignement leurs opinions et leurs positions, conformément aux valeurs socialistes qui sont les leurs.

Ce vote au résultat étriqué est évidemment décevant à de nombreux titres. En particulier, il signifie le début d’une période d’incertitude pour plusieurs institutions et impliquera une réorganisation des services publics jusqu’ici sis à Moutier. Il n’en constitue pas moins l’un des tout derniers épisodes de cette « Question jurassienne » dont la population du Jura bernois est si lasse, ainsi qu’elle l’a démontré massivement le 24 novembre 2013.

Le Parti socialiste du Jura bernois veillera à ce que le Conseil du Jura bernois joue un rôle éminemment actif dans le processus de séparation induit par le vote de ce jour. Il s’engagera avec détermination pour un canton de Berne riche de son bilinguisme et pour que la population du Jura bernois puisse continuer à bénéficier d’un service public fort, notamment dans le domaine de la formation. Il œuvrera pour une offre une culturelle plus colorée encore, complémentaire notamment de celle proposée par la Ville de Bienne.

Il importe désormais de penser l’avenir en des termes différents. Le Jura bernois a un immense potentiel, d’indéniables atouts. Débarrassé de cette antique « Question jurassienne », il pourra les jouer avec confiance, nonobstant le vote de ce jour. Il sera également ouvert à la collaboration avec tous les partenaires loyaux qui le reconnaissent et l’acceptent pour ce qu’il a choisi d’être, à savoir la partie française d’un grand canton bilingue.