19 Oct

Elections fédérales 2015 – Dimanche gris, malgré quelques éclaircies

C’est l’image d’une Suisse un peu désorientée, inquiète et peureuse, d’une Suisse tentée par le repli, d’une Suisse du « non » qui s’est dessinée hier au fur et à mesure que tombaient les résultats annonçant, dans tout le pays, la progression de la populiste UDC. Le PS devra prendre la juste mesure des craintes qui se sont exprimées hier pour leur apporter une réponse crédible et convaincante, tout en restant fidèle aux idéaux d’ouverture et de justice sociale qui seuls permettront de bâtir sur des bases durables la Suisse de demain.

Le Jura bernois aura son représentant sous la coupole durant la prochaine législature, un représentant qui toutefois n’incarnera pas les valeurs socialistes. On veut croire qu’il saura cependant se souvenir que le Jura bernois, région exportatrice, a besoin d’une Suisse largement ouverte sur le monde. On espère également qu’il saura défendre un service public souvent mis à mal par son parti, service public dont dépend largement la qualité des prestations assurées aux habitants du Jura bernois dans des domaines tels que la santé, les transports, la formation ou la poste.

La liste francophone présentée par le PS obtient, avec plus de 20% des suffrages (auxquels il convient d’ajouter 6% obtenus par les autres listes socialistes), un score très honorable dans le Jura bernois, ainsi qu’en ville de Bienne (10%) et dans quelques communes de la partie alémanique. Le député de Malleray Roberto Bernasconi termine nettement en tête, contrairement aux prévisions de certains piètres stratèges. Cela ne suffit cependant à permettre la conquête d’un siège, objectif avoué du PS. Seule une analyse plus fouillée des résultats permettra de définir la stratégie à adopter en 2019.

En ce qui concerne la course au Conseil des Etats, le PS constate pour s’en réjouir que Hans Stöckli termine nettement en tête dans le Jura bernois avec 47% des suffrages. Il invite d’ores et déjà les citoyennes et citoyens à se mobiliser en masse pour, le 15 novembre prochain, assurer la réélection de cette voix forte et entendue à la Chambre des cantons.

Force est de constater que, s’ils ne sont pas satisfaisants, les résultats de ce 18 octobre font  cependant du PSJB la principale, sinon la seule force susceptible d’endiguer dans notre région la dérive droitière observée hier.

Le PS Jura bernois remercie toutes les électrices et électeurs qui lui ont accordé leur confiance et continuera à œuvrer sans relâche pour construire un Jura bernois fort dans une Suisse progressiste.

11 Août

Crédibles et fédérateurs : STÖCKLI & HÄSLER au Conseil des Etats

Cette année, le PS du canton de Berne et les Verts du canton de Berne renouvellent l’expérience de précédentes élections en se présentant à nouveau ensemble au Conseil des Etats. Ce faisant, les deux partis manifestent leur volonté d’être une voix forte au niveau social et écologique pour le canton de Berne, afin de contribuer à une politique durable et humaine. Avec le conseiller aux Etats sortant Hans Stöckli et la conseillère nationale Christine Häsler, le PS et les Verts présentent une équipe crédible, qui représente le canton dans toute sa diversité.

Le PS et les Verts poursuivent leur bonne collaboration de ces dernières années en présentant une candidature commune au Conseil des Etats. Ce qui prime pour eux, ce ne sont pas les intérêts individuels, mais l’objectif commun de développer et de déployer des solutions durables pour le canton. Le duo formé par Christine Häsler et Hans Stöckli s’engage pour la grande diversité du canton. Les revendications écologiques et sociales doivent bénéficier d’une voix forte au sein de la représentation bernoise.

Ursula Marti, présidente du PS du canton de Berne, est convaincue que l’équipe STÖCKLI & HÄSLER a d’excellentes chances de succès malgré le grand nombre de candidatures : « Avec Hans Stöckli et Christine Häsler, nous présentons à ces élections fédérales deux personnalités reconnues et très crédibles, et de plus fort bien implantées au sein de la population. » Il s’agit maintenant de réitérer la réussite de la campagne 2011, où le PS et les Verts étaient parvenus à arracher le siège bernois au Conseil des Etats à l’UDC. Jan Remund, co-président des Verts du canton de Berne, est également persuadé que ce succès est à portée de main grâce à la forte mobilisation commune. « La solidarité du PS et des Verts est un gros atout ! » Jan Remund critique par ailleurs la politique des challengers de droite : « Avec la polémique tapageuse et dégradante autour de l’asile menée par l’UDC, ce parti montre qu’il n’est ni désireux, ni capable de faire face aux défis en tenant compte des intérêts de l’être humain. »

En tant que citoyenne de l’Oberland ouverte au monde et sensible aux traditions, Christine Häsler a autant à cœur les questions de politique sociale que les problèmes écologiques globaux. « Je veux m’engager pour que la Suisse devienne le plus vite possible indépendante des combustibles fossiles. Les records de chaleur de cette année devraient nous rappeler qu’il est important d’adopter une politique énergique en matière de protection du climat. » Le conseiller aux Etats Hans Stöckli répète sa motivation pour une nouvelle législature. Il a pu inscrire plusieurs succès à son actif lors de son précédent mandat et se sent plein d’entrain pour la suite : « La démocratie et l’Etat de droit, l’ouverture de la Suisse, l’équité des conditions économiques ainsi que l’accessibilité du système de santé et la garantie de la prévoyance vieillesse sont autant de thèmes qui me tiennent particulièrement à cœur. »

29 Jan

Les socialistes du Jura bernois en route pour le Conseil national !

Le congrès du 29 janvier qui s’est tenu à Malleray en présence de la présidente du PS BE Ursula Marti a permis aux délégués des sections de désigner les candidates et candidats du PS Jura bernois en vue des élections fédérales de l’automne prochain. Il s’agit de

  • Denise Bloch, conseillère de Ville, La Neuveville
  • Jessica Haenni, conseillère de Ville, Jeunesse socialiste, Saint-Imier
  • Morena Pozner, conseillère de Ville, Moutier
  • Roberto Bernasconi, député et conseiller municipal, Malleray / Valbirse
  • Christophe Gagnebin, membre du Conseil du Jura bernois et conseiller municipal, Tramelan

Ces candidat-e-s figureront donc sur la liste socialiste francophone en compagnie de personnalités biennoises et d’un représentant de la région bernoise. Ensemble, ils mettront tout en œuvre pour donner à la population d’expression française du canton de Berne une voix forte et digne sous la Coupole fédérale – une voix de justice sociale, d’ouverture et de solidarité, une voix conforme aux aspirations d’une région industrielle qui a donné maintes preuves de son attachement aux valeurs et aux objectifs de la politique socialiste.

Le PS Jura bernois est heureux de présenter aux électrices et électeurs du canton de Berne et de sa partie francophone en particulier un panel attractif composé de personnalités dynamiques et enthousiastes, provenant des différentes régions du Jura bernois, un panel qui assure une belle place aux femmes et allie la fraîcheur de la jeunesse à l’expérience.

Denise_Bloch_Neuveville_cmyk Jessica_Haenni_St.Imier_cmyk Morena_Pozner_Moutier_cmyk Roberto_Bernasconi_Malleray_cmyk Christophe_Gagnebin_Tramelan_cmyk

→ Liste 5 – PS liste francophone