25 Oct

Réduire les impôts des entreprises et du service public : le parti socialiste s’oppose et dit non !

Le PS du canton de Berne a travaillé en vain lors de la dernière séance de Commission des finances pour que la stratégie imposée par la droite soit rejetée. Ceci est hautement irresponsable, car les réductions d’impôt des sociétés vont entrainer un trou de plus de 200 millions francs dans les finances cantonales. Il faudra élaborer un «programme de secours» ce qui signifie de nouvelles économies dans le personnel du Canton, dans la fonction publique, dans l’éducation, dans la santé et le social. Ceci est un auto-goal.

La majorité conservatrice au sein du gouvernement et de la Commission des finances a une seule vision : Offrir des allégements fiscaux aux entreprises, sans se soucier des conséquences. Celles-ci sont graves, non seulement pour le canton (manque à gagner de 210 millions francs), mais aussi pour les communes (-105 millions francs). «Ce sera le personnel du canton, des institutions cantonales et le grand public qui devra à nouveau payer cette facture amère», s’exclame Ursula Marti, présidente du PS du canton de Berne et membre de la Commission des finances. Il est prévu des réductions d’effectifs, la dégradation des performances sur les services publics, l’éducation, la santé et social. «Le gouvernement devrait enfin parler un langage clair et non seulement annoncer des réductions d’impôt, mais aussi d’identifier les effets négatifs de celles-ci», affirme Roberto Bernasconi, vice-président du PSBE et également membre de la Commission.

Déclaration de planification de la Commission des finances
Mais ce n’est pas tout, avec une déclaration de planification, la majorité de la Commission des finances essaie également obtenir des réductions d’impôt pour les particuliers. Compte tenu de la situation ceci est une attitude totalement populiste et irresponsable.
Par contre le gouvernement proposait une augmentation de  la déduction des soins au niveau des impôts fédéraux, de 8000.- à 10100.-, soutenue par le PS comme une mesure de  conciliation entre le  travail et la famille, la majorité de la Commission a refusé cette augmentation.

La Commission a tout de même accepté de proposer de remettre l’intégralité des revenus de la Banque nationale au budget, cette proposition émanait du PS.

09 Avr

Hommage à Roberto Bernasconi

Il y a une semaine, nous étions quelque uns à l’espérer encore, la victoire surprenante. Puis, dimanche 3 avril, l’évidence du rapport des forces s’est imposée, en toute logique, même si l’écart avec l’élu de l’UDC n’était pas grand. Roberto n’a pas réussi à garder à gauche le siège que s’est résigné à abandonner en cours de législature Philippe Perrenoud, après dix années usantes.

La fumée se dissipant peu à peu sur le champ de bataille, on voit mieux comment la confrontation démocratique a été perdue, ce qu’on aurait dû faire différemment, ce qui a manqué pour l’emporter – mais ce n’est pas mon propos ce soir et d’autres sont certainement plus compétents que moi pour en discuter.

Non, c’est simplement à Roberto que je m’en voudrais de ne pas rendre hommage publiquement. Il s’est engagé corps et âme, il a compensé par son travail de terrain et son enthousiasme communicatif les quelques lacunes qui étaient les siennes, il a donné vie à une candidature socialiste jurassienne bernoise qu’il a fallu improviser et en a porté très haut, avec panache même, les couleurs.

Aujourd’hui, il est celui qu’on va bientôt oublier et qui devra se débrouiller presque seul avec les désagréments qui restent au terme d’une longue campagne perdue – courageux, chaleureux, généreux, il saura y faire, j’en suis persuadé.

Mais tout ce qu’il a tenté, la manière dont il s’est approché d’une victoire qui aurait fait tant de bien à la gauche, l’élégance dans la défaite, tout cela vaut bien un coup de chapeau, n’est-ce-pas ?

Jean-Philippe Jeannerat

12963932_10207874267792025_5891038983486737682_n

05 Avr

Remerciements

Le Parti socialiste du Jura bernois remercie chaleureusement les nombreuses personnes qui ont apporté leur soutien à notre candidat au Conseil exécutif.

Roberto Bernasconi a mené une campagne ouverte et positive, rappelant et défendant leurs valeurs de gauche, tels la défense d’un service public au service de tous, une formation de qualité, des impôts équitables ou encore le développement des énergies renouvelables. C’est avec beaucoup plus de difficulté que ces valeurs trouveront à l’avenir leur place au sein du Conseil Exécutif.

Le Parti socialiste du Jura bernois félicite Roberto Bernasconi pour son excellent résultat puisqu’il obtient 49,1 % des voix de l’ensemble du canton de Berne.

Le PS se verra donc contrait davantage de mener une politique d’opposition. Comme lors du référendum remporté comme la réduction des subsides aux primes de l’assurance maladie, le PS s’opposera fermement aux coupes inhumaines et inappropriées annoncées dans l’aide sociale.

→ Remerciements Roberto 2eme tour